Episode 2 

GIRLBOSS

Découvre le célèbre livre autobiographique de Sophia Amoruso, une femme entrepreneure qui a réussie toute seule et qui nous partage ses meilleures leçons. 20 minutes pour comprendre le livre, tu n’as plus d’excuses ! 

Hosts 

Safaa 

Ressources

GirlBoss 

Vidéos à visionner

La série GIRLBOSS sur Netflix 

 

A propos de l’épisode

Girlboss est une autobiographie de l’entrepreneuse Sophia Amoruso, dans son livre elle raconte son parcours,  la création de son entreprise Nastygal et nous partage une multitude de  conseils pour se lancer dans l’entrepreneuriat en tant que femme.

Dans son livre elle évoque ses doutes, ses échecs et ses stratégie pour atteindre la réussite.

Sophia Amuroso est Née le 20 avril 1984 à San Diego. Elle a très vite quitté le système scolaire puis lancé sa boutique eBay, Nasty Gal, à l’âge de 22 ans, en vendant des objets et des vêtements vintage. En 2008, elle abandonne eBay pour créer son propre site internet qui a eu un succès fou. En 2014, elle publie le livre « #Girlboss » qui fait un carton dès sa parution.

On estime sa fortune à 280 millions de dollars en 2016. Cette même année, elle est nommée self-made woman la plus riche du monde par le magazine Forbes, puis fait faillite et dépose le bilan. Cependant, Nastygal est rachetée des millions d’euros par Boohoo et aujourd’hui, Sophia Amorusso a créé une communauté de femmes nommée « girlboss », qui réinvente la notion de succès.

Point 1 :  Découvrir ses aptitudes et talents

Dans la société dans laquelle on vit, le système scolaire occupe une place primordiale. On entend même très souvent que pour réussir dans la vie, il faut commencer pas réussir à l’école ! Ce livre nous apprend que rater ses études peut-être une réelle chance et opportunité pour réussir dans la vie hors des sentiers.

Certaines personnes réussissent parfaitement dans le système à travers lequel nous évoluons mais d’autres ne s’y retrouvent pas forcément ! Tout ça pour te dire qu’avoir de bonnes notes à l’école ne définit en aucun cas ta valeur et ta capacité à réussir !

Chaque personne est différente, nous n’avons pas tous le même type d’intelligence, pas les mêmes compétences ni aptitudes. La seule chose à savoir pour réussir est de connaitre et déterminer les domaines dans lesquels tu es bonne et transformer tes points forts en projet professionnel.

Une fois que tu auras identifié ton/tes talent(s), tu pourras te concentrer sur la manière dont ils vont te permettre de performer et réussir. Parfois, ça ne sert à rien de s’acharner dans des études ou un domaine qui ne nous intéresse pas juste par peur du regard des autres et des injonctions de la société. Sophia Amuroso est un excellent exemple de femme ayant réussie sa carrière en ayant la chance d’avoir échouer ses études !

Il y’a une très célèbre citation d’Albert Einstein qui dit :

« Tout le monde est un génie. Mais si on juge un poisson sur sa capacité à grimper à un arbre, il passera sa vie à croire qu’il est stupide. »

Et c’est exactement ça l’idée, à chacune ses aptitudes !

À 17 ans, les parents de Sophia divorcent. Elle décide alors de quitter le domicile familial sans diplôme, sans argent et elle enchaine les petits boulots pour survivre. Elle ne garde aucun job plus de quelques semaines. Sophia débarque à San Francisco et développe une réelle passion pour la mode vintage et les friperies. Atteinte d’une hernie et ayant besoin d’argent pour se soigner, elle devient contrôleuse d’identité à l’entrée d’une école d’art. Ce job était loin de représenter son idéal professionnel mais il lui permettait de surfer sur internet. A cette époque, le réseau social Myspace était très populaire et elle y recevait de nombreuses demandes de partenariat de la part de boutiques sur e-bay pour promouvoir leurs e-shop. Mais Sophia ne voulait pas être cliente, elle voulait elle aussi vendre.

Elle avait le don de négocier les prix sur les vêtements vintage convoités, puis elle revendait les articles chinés pour en tirer un bénéfice. Sa passion c’était la mode + les friperies. A la base ce qui semblait être un simple passe-temps s’est progressivement transformé en opportunité car Sophia faisait juste ce qu’elle aimait et ce pourquoi elle été douée. Elle a su accepter ses forces et ses faiblesses pour avancer et réussir dans son domaine. Et avant de commencer un projet il est très important de se connaitre et d’accepter ses faiblesses et ses forces. Nous sommes toutes différentes et nous avons toutes des aptitudes différentes, ça ne sert à rien d’aller voir ce que font les autres, fait ce qui te plait et ce pourquoi tu es douée.

Sophia nous explique qu’elle est d’un tempérament introverti et grâce au réseaux sociaux elle a réussi à s’épanouir car tout se passait en ligne. Qui a dit que l’introversion était un défaut ? Si tu es introvertie, n’en fait pas une faiblesse et essaie d’en tirer un maximum de bénéfices puis vois quel environnement est le plus adapté à ton profil.

 « Rivalisez avec vous-même, pas avec les autres. »

Point 2 :  Ne pas avoir peur de suivre un chemin non conventionné et déchouer

N’ai pas peur de suivre un chemin non conventionnel, teste, essaye et ose échouer ! Si tu veux atteindre la réussite il faut bien comprendre qu’un chemin sans embuches ne peut pas exister et Sophia Amoruso nous partage ses échecs avant la réussiteIl ne faut pas se limiter ni avoir peur d’échouer, essaye, teste et voit ce qu’il résulte de tes actions, c’est la meilleure manière d’apprendre. Sophia se revendique comme étant anticapitaliste mais nous explique qu’elle a quand même accepté de travailler pour une grande chaine de librairies commerciales. Elle avait énormément de préjugé mais à acquis de nombreuses compétences comme la relation client, cette nouvelle compétence va alors devenir une force dans sa future entreprise.

Comme tu l’as compris : suivre un chemin non conventionnel à des avantages mais aussi des inconvénients : l’échec et navrée de vous le dire l’échec peut arriver à n’importe qui et à n’importe quel moment.

Et c’est que nous explique l’auteure dans sa biographie, elle nous explique qu’avant de démarrer sa propre entreprise, elle avait elle aussi eu sa part d’échecs, des dizaines d’emplois dont elle avait été soit licenciée, soit avait démissionnée. À l’époque, elle pensait que la raison pour laquelle les choses ne fonctionnaient pas était qu’elle était paresseuse. On est combien a penser ça sérieux ?? Nombreuuuuuses

En réalité si ça ne marchait pas c’était tout simplement parce que les emplois qu’elle avait occupé n’étaient pas fait pour elle. Par contre, quand il s’agissait de chiner des vêtements, négocier des prix, revendre sur son site internet : elle pouvait y passer des heures sans voir le temps passer. Moi j’ai une question à te poser, maintenant quelle est la chose que tu aimes faire et pour laquelle tu ne vois pas du tout le temps passer ??

 « Il y a des opportunités secrètes cachées dans chaque échec. »

On va se poser la question ensemble, quelle est la pire chose qui puisse nous arriver ? Ne pas réussir et devoir recommencer et alors ? Et si on recommence qu’est-ce qu’il y a de mal derrière ? Quand tu es confrontée à l’échec analyse le pourquoi, pourquoi ça n’a pas fonctionné ? Qu’est ce qui n’a pas marché ? Et c’est comme ça que tu apprendras et c’est comme ça que tu réussiras.

Point 3 :  Devenir experte dans son domaine

Pour se lancer dans une entreprise comme tu l’as compris : 1 il ne faut pas avoir peur d’échouer et 2 il faut trouver son talent et ce qu’on aime réellement faire dans la vie. Moi par exemple j’aime échanger, j’aime partager, j’aime accompagner des femmes et les motiver dans leurs projets et je construis petit à petit mon projet professionnel autour de ça ! Une fois que t’as ton Quoi : qu’est-ce que j’aime faire, il faut un pourquoi tu veux le faire , et comment tu vas le faire.

Sophia nous explique qu’il faut commencer par devenir experte dans notre domaine sans avoir peur d’apprendre chaque jour et pour ça il n’y a rien de mieux que l’expérience. Sophia a commencé à partir de rien, et n’a pas été endetté ce qui est rare. Au début elle faisait absolument tout elle-même, la logistique, les emballages, les expéditions, la communication, les achats vêtements, elle connaissait son processus par cœur. Par exemple quand elle constatait que certains articles avaient du mal à se vendre elle analysait le pourquoi et ajustait sa stratégie marketing. Elle a développé des compétences et de l’expérience ; elles savaient exactement ce que ces clientes souhaitent et voulaient.

Ce qui a distingué Sophia des autres c’est qu’elle a su rester elle-même, son style était décalé, original et à son image. Elle a réussi à créer une réelle expérience de mode immersive et une vraie communauté de femmes qui n’aimaient pas seulement le produit mais qui été surtout connectées avec l’état d’esprit de son entreprise. Cette connexion a permis de créer une communauté soudée autour de Nastygal. A la base elle faisait tout sur e-bay. Elle disposait d’un petit espace ou elle soignait ses photos et sortait clairement du lot par rapport aux autres e-commerçants. Elle a fait de son originalité une réelle force. Le bouche à oreille à également eu un impact, les clients de la boutique en ligne ventaient les mérites de Nastygal a leur entourage et la meilleur publicité qu’on puisse te faire c’est que tes clients parlent de toi positivement à leur entourage.

Elle a mis toutes ses compétences et son expérience au service de son business et a réussi à créer une communauté loyale, à son image, et surtout influente.

Point 4 :  Oser demander de l’aide

Dans le livre Sophia nous partage son expérience d’auto-stop. Une expérience qui l’a visiblement marqué. Lors d’une journée pluvieuse et orageuse elle s’est retrouvé coincé sans un sous en poche pour rentrer. Elle décide alors de tendre son pouce. Un bus s’arrête finalement et le chauffeur l’a laisse monter gratuitement. Elle a compris que si elle demande elle aura plus de chances de recevoir.

Parfois on a peur de poser des questions parce qu’on pense qu’elles sont bêtes; en réalité il n’y’ a pas de questions bêtes.

Il faut oser demander de l’aide, demander des conseils ce n’est pas une honte, demande et tu recevra.

Sophia Amuroso aime casser les codes et enfreindre les règles, elle aime dire qu’il faut être créative et oser franchir certaines limites pour créer de la nouveauté. Dans le monde du business on comprend bien qu’être flexible et adaptable est une qualité qu’il faut absolument développer.

Ce qui est drôle c’est qu’elle noue explique qu’elle aimait tellement enfreindre les règles qu’un jour elle a été arrêté pour vol à l’étalage, bon au moins elle a appris qu’il y’avait certaines règles qu’il valait mieux ne pas enfreindre.

Point 5 :  Rester positive, ne pas se soucier du regard négatif des autres

Elle nous explique également que dans la vie il y’a une règle essentielle à mettre en place : fait aux autres ce que tu aimerais qu’on te fasse. En règle générale on attend que le changement vient des autres. Mais le changement commence par soi. En gros, si tu mets de la positivité dans la vie des gens tu recevras la même chose en retour. Si tu te concentres sur ce que tu veux plutôt que ce que tu n’aimes pas alors tu réussiras à changer et t’améliorer.

Sophia nous explique qu’un jour un ami a elle à copier l’intégralité du site web de Nastygal et a tenté de lui voler tout ses clients. Elle n’a pas perdu de temps à se venger ou à se morfondre de cette supercherie. Elle a continué à améliorer son entreprise sans se soucier de ceux qui voulaient lui mettre des bâtons dans les roues. Ce qu’elle nous enseigne à travers cette histoire c’est qu’il ne faut pas s’inquiéter de ce que font ou pensent les autres de toi. Si tu passes ton temps à être obsédé par les autres, par la concurrence, par ce que les autres pensent, tu inhiberas tes capacités ; ta créativité et tes compétences. Sophia a vécu des instants difficiles, au lycée elle avait peur du jugement et du regard de ses camarades. Elle a donc quitté l’école très tôt. En fin de compte, elle a réalisé que de se préoccuper de ce que les autres pensaient d’elle ne lui a fait que perdre du temps et de l’énergie.

Ce qu’il faut comprendre c’est que quelles que soit ce que tu veux créer, il y’aura toujours des personnes pour douter de ta légitimité et te dire que tu n’es pas assez douée ou que tes projets sont impossibles. Ce qu’ils pensent de toi ils le disent selon leurs propres croyances limitantes, Sophia dans son livre nous montre que chaque critique dont elle est victime est pour elle une opportunité, une source de motivation supplémentaire pour se booster.

Concentre-toi donc sur toi, ta progression, rivalise avec toi-même et personne d’autre. Ce qui a été intéressant avec le succès de Sophia c’est qu’elle a combiné le business et sa créativité et c’est comme ça qu’elle s’est démarquée des autres. Elle avait une approche entrepreneuriale créative qui se reposait sur le questionnement de tout. Par exemple, Nastygal n’a pas tenu compte des codes de l’industrie de la mode classique, qui a l’époque mettait en avant les femmes minces et grandes. NastyGal s’est démarquée en habillant de manière créative des femmes de toutes morphologies. Cette inclusivité lui a permis de se démarquer et générer encore plus de revenus. Cette petite leçon pourra servir à celle qui développe un e-shop, Sophia accordait beaucoup d’importance à la créativité et l’originalité sans oublier les aspects commerciaux et la relation client.

Elle nous conseil de prendre en considération l’expérience d’achat de ses clients pour toujours s’améliorer et satisfaire leurs besoins.   

Point 6 : S’entourer de personnes positives et des meilleurs

En tant qu’entrepreneur, il est important de choisir la bonne équipe d’employés et d’investisseurs. Mais comment ?La meilleure équipe avec laquelle travailler est honnête, travailleuse et loyale. Bien s’entourer est important quand on lance un projet, avoir des partenaires qui te motivent peut grandement t’aider, avoir ce qu’on appelle des Business friends peut te booster. Sophia a compris ça lorsque le chef de son entrepôt NastyGal a démissionné pendant la période du Black Friday. Sans chef d’entrepôt pendant une telle période elle aurait pu perdre des milliers d’euros. Mais un certain nombre d’employés motivés sont intervenus pour aider. Ils ont emballé des cartons, rempli les commandes et veillé à ce que toute l’opération se déroule correctement. Ils sont allés au-delà de leurs fiches de poste pour s’assurer que l’entreprise ne manquerait aucune commande client pendant cette période critique. Pour un PDG, un personnel comme celui-ci est un rêve. Elle savait qu’elle pouvait compter sur son équipe en cas de difficultés. Choisis les personnes avec qui tu souhaites travailler. Par exemple, Sophia nous raconte son histoire avec des investisseurs qui ont souhaités l’intimider en remettant en question ses aptitudes commerciales et en lui demandant si elle n’avait pas de difficultés à gérer son argent alors qu’elle n’a jamais contracté de prêt.

Finalement, l’auteur a trouvé des investisseurs motivés par son projet qui ont compris ce qu’elle était en train de lancer et qui l’ont aidé à développer son projet.  

Point 7 : Développer son leadership

 

Certaines personnes sont impressionnantes car elles paraissent confiantes. Avoir confiance en soi et ses capacités est très important dans le monde des affaires. Plus tu suivras ton chemin et plus tu seras aligné avec tes valeurs et principes et plus seras confiante. Avoir confiance ne signifie pas être condescendant et ne prendre en considération l’avis de personne ! Avoir confiance c’est se connaitre, connaitre ses forces et ses faiblesses. C’est savoir déléguer quand le travail dépasse notre domaine d’expertise ou d’expérience, avoir confiance ce n’est pas tout savoir mais c’est rester humble et dire je ne sais pas tout en restant confiante.

Résumé final

Le message clé de ce livre :

Devenir un entrepreneur prospère ne se traduit pas par réussir sa scolarité. Il s’agit de déterminer ce que vous aimez vraiment et de laisser votre passion vous motiver. Donc, si vous souhaitez réussir, demandez vous ce que vous voulez et trouvez un moyen de connecter votre côté entrepreneurial à vos talents créatifs. Surtout, soyez confiantes !

Conseil Quick-win : A faire maintenant : note sur un papier ou un cahier tes passions et compétences et demande toi comment tu pourrais exploiter ça pour développer un projet ou une entreprise.